Il est de coutume d’apporter une bouteille de vin lorsque l’on est invité à un dîner, pour un événement en famille ou entre amis. En France c’est 88% des vins consommés qui sont achetés en grande surface et seulement 5% en vente directe. Même si en Suisse, les consommateurs sont 25% à acheter leur vin chez le producteur, ils sont tout de même 40% à choisir leur vin dans les rayons des grandes surfaces. Ainsi, le choix d’une bouteille est rendu difficile par les rayons de supermarchés, qui comptent des centaines de références toutes différentes mais qui sont en même temps étonnamment similaires.

Quasiment 70% des consommateurs suisses pensent n’avoir que de vagues notions du vins ou ne pas du tout connaitre le monde viticole et encore moins les cépages. Ainsi, les éléments déterminant lors de l’achat vont être tous les petits détails que l’acheteur va remarquer naturellement, souvent uniquement au travers de l’aspect esthétique de la bouteille. La décision finale du consommateur repose à 80% sur l’allure du produit et donc sur son étiquette et cela en seulement une poignée de secondes. Pour les clients, l'étiquette doit évoquer la qualité du vin, renforcer une marque mais aussi et surtout provoquer des émotions. Un consommateur se rappellera plus facilement  d'une marque de vin et de son visuel que de son nom.

Il devient donc très important pour les marques de vin de déterminer leur cœur de cible , en étudiant leurs données sociales économiques,  en comprenant leurs aspirations et en connaissant leurs habitudes de consommation d’une bouteille de vin. En fonction de tous ces paramètres, les créatifs sont capables de concevoir une étiquette susceptible de toucher les clients ciblés.

L’habillage du précieux breuvage doit indiquer en premier lieu  si le vin en question est plutôt destiné aux jeunes qui apprécient les goûts frais et originaux ou aux amateurs d’histoire et de produits traditionnels. Puis il doit bien sûr trouver la description générale du vin tel que la teneur en alcool ou le cépage entre autres. Cela va lui permettre de répondre à ses nombreuses questions : Est-ce un produit de qualité supérieure ? Puis-je l’offrir en cadeau ?...

Ainsi, des tendances se dégagent pour les étiquettes. On y retrouve les minimalistes, très épurées avec peu de texte, les artistiques où l’art et le vin sont associés, ou encore les étiquettes humoristiques, présentant dessins ou jeux de mot pour donner le sourire. Le point commun de tous ces styles reste l’importance d’attirer l’attention des clients et de porter haut et fort les valeurs de la la marque.

Sources : www.larvf.com - https://swisswine.ch