Bonjour !

Je m'appelle Tania et je suis la fondatrice de Puissance Vin, une entreprise active dans le marketing pour les acteurs du vin et de l'oenotourisme. Sur ce blog j’ai envie de partager avec vous mes expériences, mes impressions ainsi que quelques conseils susceptibles de vous inspirer dans le développement de vos affaires. En tant qu’acteurs du vin et de l’oenotourisme, améliorer votre visibilité est un enjeu majeur si vous voulez vendre. Si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article, n'hésitez pas à poster un commentaire !
Tania Gfeller, fondatrice Puissance Vin

En 15 ans d'activité dans les domaines du vin et de la restauration, moult croyances transformées en adages sont arrivés à mes oreilles, comme un refrain populaire ou plutôt une rengaine incessante.  Pour vendre du vin, il suffit qu'il soit bon, on ne change pas une équipe qui gagne, ou encore le marketing coûte et ne rapporte rien, c'est vendre qu'il faut :-) et le champion toutes catégories : on a toujours fait comme ça! Tout cela additionné à la peur de L'inconnu : le marketing incarnant à lui seul toutes les dérives de notre société de consommation pervertie, fait de ces artisans incroyablement passionnants - les vignerons, les restaurateurs et tous les autres acteurs du goût, des retardataires du monde moderne de la communication qu'elle soit digitale ou non, mais aussi de toutes les autres disciplines du marketing.

Il est vrai, que certains, s'en sortent plutôt bien et arrivent à hisser la tête hors de l'eau à coup de génie, de talent, de brio ou de budget. Trop d'entreprises restent cependant sur la bande d'arrêt d'urgence à attendre les secours. Dans le contexte actuel, Covid bien sûr, mais aussi toutes les méventes et le désamour des Suisses envers leur vin depuis quelques années ; le verset aide-toi et le ciel t'aidera mérite d'être lu de plus prêt. Avant d'en appeler à Dieu, dans le cas qui nous occupe, l’État, il faut examiner et tenter toutes les solutions possibles. Une fois les efforts accomplis, on peut alors s’en remettre à la fatalité.

Parmi les pistes de solutions qui peuvent être suivies, citons les plus connues : la communication digitale, les réseaux sociaux, le référencement, la promotion des ventes, les relations publiques, les mailings, le positionnement, l'univers de la marque, le story telling, la distribution. Autant de mots qui composent une grande famille, le marketing. Censé soutenir les ventes bien sûr et non des agences de communication coûteuses et peu soucieuses des résultats commerciaux (sauf les leurs).

Plus facile à dire qu'à faire

Une fois qu'on y regarde d'un peu plus près, et si on en ouvre les portes, c'est un monde de possibilités et d'opportunités qui s'offre à nous. Mais vous me direz, c'est un métier. Oui certes, mais un métier cela s'apprend ! Et c'est ce que j'ai décidé de faire. Face aux mêmes problématiques que beaucoup de producteurs de vins, j'ai pu connaître en tant qu’œnologue un sentiment d'incertitude face aux nouveaux défis voire d'impuissance. Il est vrai que beaucoup de professionnels de la communication, de la marque, des réseaux sociaux ou de la vente très compétents m'ont accompagné dans ces problématiques mais sans pour autant proposer de solution magique. Ce qu'il manquait sans doute : la vue d'ensemble. A la fois la compréhension du monde du vin enraciné dans ses valeurs ancestrales mais aussi celle du nouveau monde digitalisé dont les codes évoluent à la vitesse de la lumière.

C'est cet éclairage global que j'aimerais vous proposer.

Pour aller plus loin sur le sujet, contactez moi : https://puissance.vin/contact/